3 systèmes de sécurité pour la piscine

Depuis janvier 2003, le Code de la construction fait mention d’une loi obligeant les propriétaires de piscines privées enterrées ou semi-enterrées à les équiper de dispositifs de sécurité normalisés qui évitent les risques de noyade surtout chez les jeunes enfants.

À rappeler que les noyades représentent une part élevée des accidents domestiques. Pour une protection optimale, voici quelques systèmes de sécurité de piscine que je recommande.

3 systèmes de sécurité pour la piscine

Le bracelet d’alarme pour protéger vos enfants

Lorsque les enfants jouent autour de la piscine sans surveillance, les risques de noyade sont élevés. Les fabricants ont alors imaginé un moyen de vous alerter au moment où ils pénètrent dans la zone de baignade ou s’ils tombent dans l’eau. Le bracelet d’alarme de piscine est un outil de surveillance très efficace qui accompagne vos enfants dans leurs moindres faits et gestes. Il est équipé d’un système de verrouillage difficile à déjouer par votre petite tête blonde. Il est connecté à une centrale d’alarme qui fonctionne via des ondes radio.

Ces bracelets ne bénéficient pas encore d’homologation c’est pourquoi ils doivent absolument être complétés par un dispositif de sécurité normalisé comme un abri, une couverture de piscine ou une barrière de protection. En cas d’accident, si votre enfant tombe dans l’eau, cessez toutes les activités que vous êtes en train de faire et courez vers la piscine. Si votre enfant ne sait pas nager, plongez vite et ramenez-le au bord, en veillant à mettre sa tête hors de l’eau. Appelez ensuite un médecin pour vous assurer de son bon état de santé.

Les barrières pour piscine

Les barrières sont une solution basique pour empêcher l’intrusion d’enfants et doivent surtout être conformes à la norme NF P90-306. En principe, une barrière de piscine doit avoir une hauteur égale ou supérieure à 1m10 ce qui ne permet pas à l’enfant de l’enjamber. Elle est équipée d’un portail d’accès doté d’un verrouillage spécifique à double action qui ne doit pas être facile à ouvrir.

Sur le marché, plusieurs modèles sont proposés. Il est possible de trouver des barrières souples ou rigides, amovibles ou fixes. Côté matériaux, vous avez le choix entre le verre qui offre un bel effet transparent, le bois encore le métal. Pour un tel dispositif, prévoyez un budget entre 30 et 250 euros. Personnellement, même si je trouve qu’elle est efficace pour empêcher les noyades, la barrière me déplait pour son manque de discrétion, elle est beaucoup trop apparente.

Les couvertures de sécurité

Une autre manière de protéger la piscine est d’installer une couverture par-dessus le bassin. Il peut être question ici d’un volet roulant ou d’une bâche de piscine. La couverture fait partie des dispositifs de sécurité homologués et doit respecter la norme NF P90-308. En clair, il faut que la bâche puisse supporter le poids d’un enfant de 5 ans qui marche dessus, sans qu’il ne passe au travers et prenne le risque de se noyer. Ce que j’aime avec la couverture est qu’elle protège de manière efficace et discrète.

De plus, il existe différents modèles qui s’adaptent à toutes les dimensions de piscine. Outre le fait de protéger contre les risques de noyade, cette solution facilite l’entretien de la piscine puisqu’elle empêche les feuilles et autres saletés de souiller l’eau. Et côté prix, on peut dire qu’elle est abordable. J’ai dépensé environ entre 30 euros le m2 pour une bâche à bulles. Les volets roulants sont par contre plus onéreux, car ils peuvent coûter jusqu’à 2000 euros, pose non incluse.

Écrit par Clara le dans Côté jardin

Soyez sympa, partagez :)

Vous avez bien quelque chose à dire ?

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : aga6ymaamb