Quelle décoration pour votre véranda ?

Avant que la véranda ne se transforme en une pièce où l’on peut enfin vivre, nombreuses étapes seront à franchir à l’instar du choix de son revêtement sol. Une fois que vous aurez déterminé le choix du revêtement, vous pourrez effectuer le choix d’une véranda sur mesure. Ne manquez pas ce billet si vous êtes en pleine décoration de cette extension.

Le béton

La véranda, un lieu de détente pour certains, mais surtout de précieux mètres carrés supplémentaires pour d’autres. Quoi qu’il en soi, rien de tel pour revaloriser une maison, à la seule condition de réussir son aménagement. Et le revêtement du sol fait justement partie des éléments qui aura une grande influence sur l’esthétique de cet espace. D’ailleurs, quels que soient le style et le matériau d’une véranda, sa construction commence toujours par le dallage.

Souvent, pour des questions de pratique, l’on fait du béton le revêtement sol de sa véranda. Un matériau avant toute chose bon marché qui résiste stoïquement à l’usure et à l’abrasion. De plus, aujourd’hui décliné dans une large variété de couleurs et de motifs, le béton est très en vogue. Et sa finition se fait généralement dès son moulage et son coffrage. Voici un sol exceptionnellement sobre et moderne si vous êtes porté sur le style industriel.

Le carrelage

Quant à moi, même très uniforme, le béton est trop classique à mon goût. Mes préférences vont plutôt vers le carrelage. Eh oui, la cuisine et la salle de bain n’ont plus le monopole de ce revêtement qui s’invite de plus en plus dans les pièces à vivre. Impossible en effet de ne pas tenir compte de sa grande facilité d’entretien, surtout s’il y a de nombreux passages et des va-et-vient.

De ce fait, pour durer dans le temps, le carrelage doit-être de qualité. Et ce sont les gammes extérieures qui conviennent le plus aux vérandas. Concernant maintenant sa surface, il y en a pour tous les goûts, dans une infinité de coloris, de grains et d’imprimés… Mais d’ores et déjà, éviter les carreaux aux tons clairs dont notamment le beige, le blanc cendré ou le gris lunaire si vous n’aimez pas les sols salissants. Privilégiez plutôt les modèles foncés comme le marron et le rouge basque.

Le parquet

À défaut de quoi, le parquet est aussi une excellente alternative. À la fois noble et écologique, le bois s’harmonise parfaitement avec les autres matériaux de construction. Agréable au toucher, ce sol est également très chaleureux, pour ceux qui rêvent d’un lieu douillet et convivial. Reste maintenant à bien sélectionner l’essence.

En fonction de l’usage de la nouvelle pièce, le parquet peut-être en bois dur, exotique ou tendre.

Et pour la bonne raison que la véranda est souvent un endroit très fréquenté, je vous recommande les essences dures comme le chêne, le châtaignier, le hêtre, ou encore le merisier. Vous aimez le bois, mais votre budget est limité ? Orientez-vous vers le composite. Ce matériau 100% naturel qui imite parfaitement le bois est vendu moins cher.

La pierre

Pour tout vous dire, ces derniers temps-ci, j’ai un véritable coup de cœur pour la pierre. Plus particulièrement les modèles travaillés pour ne citer que le style Murano par exemple. Leur seul inconvénient est leur prix élevé. Et sans grande surprise, le granit est bien sur le plus robuste. Autrement, très tendance les pierres naturelles apporteront une touche d’originalité dans votre véranda. Vous n’aurez que l’embarras du choix entre les pierres de Bourgogne, le grès ou le quartzite.

Et difficile de ne pas parler du marbre. Très décoratif, ce dernier trouve aussi sa place dans une véranda. Toutefois, pour moi ce matériau manque un peu de chaleur. Enfin, fabriqués à base de pierres naturelles, les carreaux de céramique offrent une palette de textures. Les plus sollicitées sont les terres cuites. Néanmoins, les variantes émaillées sont plus intéressantes.

Écrit par Mélanie le dans Côté travaux

Soyez sympa, partagez :)

Vous avez bien quelque chose à dire ?

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : mey5baksys